Au soir du  27 juillet prochain, la Lune va revêtir une splendide couleur rouge brique. La cause ? Une éclipse totale. Notre satellite accompagnera la planète Mars qui  brillera d’un fort éclat teinté de rouge-orangé. Un spectacle rare à ne pas manquer !

photo éclipse totale de Lune

L’éclipse de Lune du 28 septembre 2015 photographiée depuis la Saône et Loire.
Photo Didier Auberget / concours photo Stelvision.

Festival rouge dans le ciel

C’est une date à entourer sur vos agendas : le soir du vendredi 27 juillet mettra le rouge à l’honneur ! Car ce sera le moment où la planète Mars est au plus près de la Terre, en opposition comme disent les astronomes (voir l’article sur Mars). La planète sera à l’apogée de son éclat pour cette année et sera carrément immanquable à l’œil nu, avec sa belle couleur rouge-orangée.

Et par une remarquable coïncidence astrale, la Lune fêtera cette proximité en se parant elle aussi de rouge ! Car le 27 juillet est aussi le jour où une éclipse totale de Lune aura lieu. Avec un tel spectacle, votre soirée d’été devrait être réussie !

Simulation de l'aspect de la Lune et de la planète Mars le soir du 27 juillet 2018

L’éclipse de Lune du 27 juillet offrira un splendide tableau aux observateurs puisque la planète Mars sera de la partie !

Eclipse de Lune, kézako ?

Une éclipse de Lune a lieu lorsque le Soleil, la Terre et notre satellite sont parfaitement alignés : la Lune se trouve alors dans l’ombre de la Terre. On pourrait croire qu’il est possible de voir une éclipse chaque mois au moment de la pleine lune, mais notre satellite circule sur une orbite inclinée de cinq degrés par rapport à celle de la Terre. La plupart du temps, notre satellite passe donc un peu au-dessus ou un peu au-dessous de l’alignement Soleil-Terre et il n’y a pas d’éclipse. La dernière éclipse totale visible en Europe remonte d’ailleurs à septembre 2015.

Schéma représentant la disposition Soleil-Terre-Lune lors d'une éclipse totale de Lune

L’éclipse de Lune a lieu lorsque le Soleil, la Terre et la Lune sont alignés. Les différentes phases sont : l’entrée dans la pénombre de la terre (1), l’entrée dans l’ombre (2), le début de la totalité (3), le maximum lorsque la Lune est au centre du cône d’ombre (non représenté), la fin de la totalité (4), la sortie de l’ombre (5) et la sortie de la pénombre (6).
La fine couche d’atmosphère de la Terre filtre la lumière rasante du Soleil et la dévie et c’est pourquoi la Lune devient cuivrée lorsqu’elle est dans l’ombre de la Terre.

Ombre et pénombre

Animation du passage de la Lune dans l'ombre de la Terre le 27 juillet 2018

Sur cette animation de l’éclipse du 27 juillet montrant le passage de la Lune dans la pénombre (grand disque) puis l’ombre (petit disque) de la Terre, on constate que la trajectoire de la Lune est légèrement inclinée par rapport au plan de l’orbite terrestre (ligne jaune). Le plus souvent, la Lune passe au-dessus ou au-dessous du cône d’ombre de la Terre. Crédit : Tomruen – CC by SA.

Une éclipse totale de Lune dure plusieurs heures et comporte différentes phases. Les passages dans la pénombre de la Terre, en début et fin de phénomène, sont peu spectaculaires car la Lune reçoit encore une partie des rayons solaires : elle reste donc grise. Beaucoup plus intéressant, la période ou la Lune se trouve dans l’ombre de notre planète, partiellement ou totalement, doit retenir toute votre attention car c’est à ce moment que la Lune s’assombrit progressivement et change de couleur !

Une couleur étonnante… à ne pas confondre avec une autre !

Lors de l’éclipse, la Lune passe donc dans le cône d’ombre de la Terre et n’est plus éclairée par le Soleil. Enfin presque… En réalité, une petite fraction de sa lumière est déviée par notre atmosphère en direction de la Lune : on parle de réfraction. Cela concerne davantage les rayons rouges que les rayons bleus (la lumière blanche du Soleil est composée de toutes les couleurs que l’on voit dans l’arc en ciel) et c’est pourquoi lors d’une éclipse, notre satellite prend une jolie couleur cuivrée et sombre.

Ce phénomène ne doit pas être confondu avec celui qu’on observe beaucoup plus couramment lorsque la Lune se lève sur l’horizon, brillante et avec une belle teinte orangée : une couleur alors liée au fait que nous voyons la Lune au travers d’une épaisse couche d’atmosphère. Toujours à cause de la réfraction, ce sont surtout les rayons rouges qui parviennent jusqu’à notre œil, mais dès que la Lune s’élève, la couleur disparaît, l’atmosphère étant de moins en moins épaisse.

Le 27 juillet 2018, dans un certain nombre de pays dont la France, la Belgique, la Suisse et les pays francophones d’Afrique du nord, les deux phénomènes se cumuleront car l’éclipse aura déjà commencé quand la Lune se lèvera.

Lever de Lune sur l'horizon avec couleur orangée

Au lever de la pleine lune, notre satellite arbore une belle couleur orangée qu’il ne faut pas confondre avec celle produite par une éclipse. Image : Jean-Pierre Walazek.



Des produits Stelvision pour explorer le ciel...
photo
Visiter notre boutique


L’éclipse du 27 juillet 2018

Les éclipses de Lune sont en général visibles sur une large portion de la Terre, mais dans des conditions qui changent suivant la longitude. Pour l’éclipse du 27 juillet 2018, la France métropolitaine, la Belgique, la Suisse et les pays francophones de l’Afrique du nord manqueront tout ou partie du début du phénomène.

Toutefois la totalité, moment le plus spectaculaire puisque la Lune est entièrement rouge, commencera à peu près au moment où la Lune se lève à l’horizon est sud-est. Si l’observateur est proche d’une ligne Lille-Biarritz-Gibraltar-Agadir, l’éclipse commencera sa phase de totalité au lever et plus il sera à l’est de cette ligne, plus il verra les phases d’entrée dans l’ombre et la pénombre. Pour les autres régions du monde, consultez l’encadré ci-dessous.


Visibilité dans le monde

Si on pourra largement profiter du phénomène en Europe, le meilleur endroit sur Terre pour observer l’éclipse du 27 juillet se situe vers Madagascar, l’île de la Réunion et l’île Maurice où elle sera visible de bout en bout, la totalité se déroulant au plus haut dans le ciel (point vert). Plus généralement, une large portion est de l’Afrique, le Moyen-Orient et la partie ouest de l’Asie jusqu’à l’Inde verront aussi l’éclipse en totalité. L’est de l’Asie, l’Indonésie et l’Australie verront une grande partie du phénomène avant le coucher de la Lune. L’Amérique du sud et les Antilles ne pourront voir que la toute fin de l’éclipse au lever de la Lune et l’Amérique du nord sera totalement privée du phénomène.

Carte de visibilité de l'éclipse de Lune du 27 juillet 2018

D’après une carte de l’IMCCE.


Le film de l’éclipse

L’éclipse totale du 27 juillet a la particularité d’être la plus longue du 21e siècle. Pourquoi ? Parce que la Lune sera quasiment à sa distance maximale de la Terre au moment de l’éclipse et que sa vitesse est donc un peu moindre, mais aussi parce qu’elle passe bien au centre du cône d’ombre de notre planète. Sa durée sera de 6h 14min et la phase de totalité de 1h 43min : de quoi avoir le temps de profiter du spectacle !

L’entrée dans la pénombre commencera à 19h15 (heure de Paris) et l’entrée dans l’ombre à 20h24. Ces deux séquences se dérouleront en grande partie ou totalement sous l’horizon pour l’Europe de l’ouest et l’Afrique de l’ouest. La totalité débute à 21h30 et se termine à 23h13. Enfin, la sortie complète de l’ombre aura lieu à 0h19 et la sortie de la pénombre marquant la fin de l’éclipse aura lieu à 1h29 (horaires pour la France, la Belgique et la Suisse en heure légale ; pour le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, retranchez 1h à ces valeurs).

Se préparer pour l’observation

Une éclipse de Lune est un phénomène sans danger qui peut être observé à l’œil nu. Une paire de jumelles ou un petit instrument équipé d’un faible grossissement permet de voir notre satellite en entier et d’apprécier encore mieux sa belle et inhabituelle couleur rouge. A l’œil nu ou avec un instrument, aucun filtre n’est requis.

L’essentiel du spectacle se déroulant au lever de la Lune pour la majorité de nos lecteurs, il est important de trouver un lieu d’observation avec un horizon est sud-est bien dégagé. En cas de doute sur la direction, repérez où se lève la Lune la veille (47 minutes plus tôt) : la direction sera sensiblement la même le jour de l’éclipse. Ensuite, il n’y aura plus qu’à attendre l’heure du lever de notre satellite le jour J, qui dépendra de votre situation géographique (voir tableau).

Horaires du lever de la Lune le 27 juillet 2018 pour quelques villes francophones (heure légale de chaque pays)
Brest 21h55
Lille 21h33
Paris 21h23
Lyon 21h08
Nice 20h52
Bruxelles (Belgique) 21h27
Berne (Suisse) 21h01
Rabat (Maroc) 20h26
Alger (Algérie) 19h51
Tunis (Tunisie) 19h21

Que voir ?

La durée de la totalité est largement suffisante pour avoir le temps de profiter du spectacle. Tentez quelques photos d’ambiance en n’oubliant pas d’inclure la planète Mars dans votre composition ! Observez aussi les nuances changeantes de notre satellite : en effet, l’alignement Soleil-Terre-Lune étant quasiment parfait, lorsque la Lune sera au centre du cône d’ombre de la Terre, elle devrait devenir très sombre ! Vous pourrez alors noter que de nombreuses étoiles redeviennent visibles dans le ciel, alors qu’elles sont habituellement cachées par l’intensité lumineuse de la pleine lune.

Dans tous les cas, si la météo est de la partie, ce magnifique spectacle offert par la nature sera facile à voir. Une bonne occasion de rester un peu plus longtemps dehors, seul, en famille ou entre amis, en cette période estivale !

Eclipse de Lune du 28 septembre 2015. Image réalisée avec au premier plan le château de Brochon en Côte-d’Or. Image : Jean-Baptiste Feldmann.


Des produits Stelvision pour explorer le ciel...
photo
Visiter notre boutique