Chaque année, les étoiles filantes des Perséides apparaissent fidèlement dans le ciel nocturne en août. Voici l’essentiel à savoir pour en profiter en 2020 !

Lors du maximum des Perséides en 2018, Stéphane Gonzalez a choisi le site du moulin Baron en Vendée pour mettre en évidence photographiquement la multitude d’étoiles filantes qui semblent provenir de la constellation de Persée.

Quand observer les étoiles filantes des Perséides ?

La période s’étend du 15 juillet au 25 août, et s’intensifie particulièrement du 10 au 14 août. Le maximum pour 2020 est prévu dans la nuit du 12 au 13 août. L’absence de Lune en début de soirée est particulièrement propice aux observations puisque le ciel est bien noir et les étoiles filantes peu lumineuses bien visibles. Privilégiez donc le début de nuit avant le lever de la Lune, soit :

jusqu’à minuit (heure de Paris) dans la nuit du 9 au 10 août ;
jusqu’à 0h30 dans la nuit du 10 au 11 août ;
jusqu’à 1h dans la nuit du 11 au 12 août ;
jusqu’à 1h30 dans la nuit du 12 au 13 août.

Si vous souhaitez observer après le lever de la Lune, essayez de vous placer derrière un bâtiment ou un bouquet d’arbres de façon à masquer notre satellite qui ne monte pas très haut dans le ciel à cette saison. Tournez-vous aussi vers le nord-est pour observer (les étoiles filantes apparaissent un peu partout dans le ciel).

Combien d’étoiles filantes voit-on ?

Selon les années, de 70 à 110 étoiles filantes se produisent par heure au moment du maximum. En théorie, cela fait donc plus d’une étoile filante par minute ! En théorie seulement car, comme certaines sont peu lumineuses, et qu’il n’est pas possible d’observer tout le ciel à la fois, on en rate beaucoup. Heureusement, avec un peu de patience, le spectacle est garanti : il est bien rare qu’en observant attentivement pendant un quart d’heure on n’observe pas au moins une ou deux belles étoiles filantes ! Les plus chanceux peuvent même en voir plusieurs à la fois, ou bien des étoiles filantes particulièrement longues et lumineuses : on parle alors de météore, voire de bolide lorsqu’un gros morceau de roche se consume pendant plusieurs secondes et émet une très vive lumière.

Photo Perseid fireball
Lors d’une belle nuit éclairée par la Lune, un bolide a traversé et illuminé le ciel pendant une fraction de seconde. Photo prise en août 2017 à l’observatoire de Saint-Véran. Photo : Jean-François GELY

En 2020, les scientifiques annoncent le maximum de la pluie d’étoiles filantes des Perséides pour le 12 août entre 10h et 23h (heure de Paris), avec en prévision jusqu’à 110 étoiles filantes par heure (ZHR=110). Ce pic se produit donc essentiellement en journée pour les observateurs européens, mais durant les nuits précédant et suivant cet intervalle, le nombre d’étoiles filantes à voir devrait rester important.

Où observer ? dans quelle direction ?

Observing shooting stars on deck chairs photo
Le meilleur moyen de profiter du spectacle des Perséides : s’installer confortablement sur une chaise longue et contempler une grande portion de ciel ! Photo : Carine Souplet

Find a comfortable place to sit or lie in a clear, open space away from light pollution (like streetlamps or floodlights). Make sure you can easily observe a large part of the sky. And then just sit back, relax, and enjoy the show! The shooting stars seem to generally hail from a point called the radiant in the constellation Perseus. This is where the name Perseid comes from. The Perseus constellation is low in the sky in the early evening and gets higher during the night.

But, in reality, the Perseids can be quite far from Perseus—which can be seen in the photo at the top of this article. So, it doesn’t matter much where you look, you should just observe as much of the sky as you can.

Illustraion of the Perseids radiant
The Perseid meteor shower can mostly be seen hailing from the radiant point of the constellation Perseus, which is located to the northeast. But be sure to keep a lookout for these shooting stars all across the sky! This map is calculated for 12h30am (CET).

Where do these shooting stars come from?

Chaque année, la Terre traverse un nuage de poussières et de cailloux, vestiges de la comète 109P Swift-Tuttle dont l’orbite croise celle de notre planète. Certains de ces débris pénètrent dans l’atmosphère terrestre à grande vitesse (50 kilomètres par seconde) et se consument, provoquant de belles traînées lumineuses dans le ciel : les étoiles filantes. Une étoile filante ne dure le plus souvent qu’une fraction de seconde : il faut donc être chanceux pour apercevoir le phénomène par hasard ; mais justement, la période des Perséides offre de belles occasions d’en observer !
Le graphique animé ci-dessous montre la trajectoire des débris de la comète 109P Swift-Tuttle. C’est ce nuage de débris que la Terre traverse chaque année au mois d’août (son orbite est indiquée en bleu). Changez de perspective en cliquant/glissant avec la souris. Zoomez/dézoomez en agissant sur la molette.


Graph from meteorshowers.org.

By Bertrand d'Armagnac & Carine Souplet. Updated: July 28th, 2020.

Translated by Natalie Worden