Cette rencontre rare et très serrée est à observer du 30 avril au 2 mai 2022.

Illustration animée montrant les positions apparentes de Vénus et Jupiter l'une par rapport à l'autre entre le 30 avril et le 2 mai 2022 à 6h. Le fond de ciel est orangé car l'aube est naissante à 6h.
Animation montrant les positions respectives des planètes Vénus et Jupiter entre le 30 avril et le 2 mai 2022 vers 6h (heure de Paris) dans une paire de jumelles de type 10×50, avec un champ de 6 degrés.

Vous avez apprécié le joli trio Lune, Vénus, Jupiter du 27 avril ? Réjouissez-vous, d’autres rendez-vous planétaires arrivent en mai. Trois jours plus tard en effet, la Lune a disparu mais les deux planètes se sont considérablement rapprochées ! Entre le 30 avril et le 2 mai vers 6h (heure de Paris), on voit l’étincelante Vénus progresser sous Jupiter, d’ouest en est. Le 1er mai, leur distance apparente est la plus faible : à peine plus de 20 minutes d’arc, similaire au rapprochement Saturne-Mars du début du mois d’avril.

Illustration montrant l'évolution de la position entre Jupiter et Vénus après le rapprochement du 27 avril avec la Lune. Les deux planètes sont très proches l'une au dessus de l'autre. Le ciel est orangé et on voit en premier plan un phare.
Quelques jours après le rapprochement entre Jupiter, Vénus et la Lune du 27 avril, il ne reste que les deux planètes mais elles se sont spectaculairement rapprochées !

Comme pour le rapprochement Saturne-Mars vu au début du mois d’avril, on peut observer Vénus et Jupiter au plus près le 1er  mai seulement, ou bien choisir de les suivre durant les quelques jours encadrant cette date. À l’œil nu, il n’y a aucune difficulté à repérer les deux planètes les plus lumineuses du ciel vers l’est, même si l’éclat de Vénus surpasse largement celui de Jupiter.

L’observation à l’aide d’une paire de jumelles est évidemment plus spectaculaire. Quant aux observateurs qui pointeront lunette astronomique ou télescope vers ce duo, ils peuvent espérer discerner le quartier un peu gibbeux de Vénus et le globe rond de Jupiter, tout cela dans le même champ d’un oculaire de faible grossissement (environ 30 fois).

D’autres magnifiques rendez-vous matinaux sont encore prévus en mai, dont un rapprochement serré entre Jupiter et Mars. Pour ne pas les manquer, consultez régulièrement notre rubrique À voir actuellement dans le ciel !