Ce rapprochement planétaire entouré d’étincelantes étoiles est à observer dans la soirée du 11 novembre 2022.

Illustration montrant Mars près de la Lune gibbeuse. Les deux astres tiennent dans le cercle bleu de 6° de champ. Ils sont au milieu des constellations d'hiver (Orion est en bas à gauche) avec, en tournant dans le sens horaire : l'amas des Pléiades, l'étoile Aldébaran, Orion avec les étoiles Rigel et Bételgeuse, les étoiles Castor et Pollux, et l'étoile Capella. Le fond est un ciel étoile bleu, en premier plan l'ombre chinoise d'une rangée d'arbres.
Position de Mars et de la Lune le 11 novembre 2022 vers 23h (heure de Paris). Le cercle bleu correspond à un champ de 6 degrés typique d’une paire de jumelles 10×50.

L’hiver approche, les plus belles stars de la saison froide aussi ! Le 11 novembre en soirée, profitez du plaisant rapprochement de la planète Mars bientôt au plus près de la Terre et de la Lune gibbeuse pour identifier les étoiles les plus lumineuses du ciel d’hiver. Pour cela, attendez 23h et tournez-vous vers l’est. Vous verrez sans peine notre duo planétaire : il peut aussi s’observer dans une paire de jumelles 10×50.

En dessous et à droite de ce duo, repérez la constellation d’Orion, encore assez près de l’horizon. Ses deux étoiles les plus lumineuses sont Rigel la bleutée et Bételgeuse l’orangée. Continuez alors le tour du cadran dont la Lune et Mars sont le centre. Vous trouverez Pollux et Castor (constellation des Gémeaux), puis Capella (constellation du Cocher), l’amas ouvert des Pléiades et enfin l’orangée Aldébaran (constellation du Taureau). Vous avez identifié les plus belles stars de l’hiver !

Et pour les couche-tard qui peuvent patienter une à deux heures de plus, vous pouvez même compléter ce tableau avec les étoiles Procyon du Petit chien et Sirius du Grand chien, toutes deux apparaissant plus tardivement à l’horizon est.

Besoin d’aide pour identifier les autres étoiles et constellations citées mais non identifiées sur l’illustration ? Pensez à utiliser notre carte du ciel du jour, ou bien relisez notre randonnée céleste Le grand G de l’hiver.