Ce magnifique rapprochement planétaire est à suivre en soirée les 22 et 23 janvier 2023, à l’œil nu, aux jumelles ou au télescope.

Positions de Vénus et de Saturne vers 18h15 (heure de Paris) le 22 janvier 2023. Le cercle bleu a un champ de six degrés typique d’une paire de jumelles 10×50.

En ce début 2023, la planète Vénus tient le haut de l’affiche puisqu’elle s’élève rapidement au-dessus de l’horizon ouest le soir. Celle qu’on appelle aussi l’étoile du Berger nous tiendra ainsi compagnie jusqu’en juillet au crépuscule, tout en croisant d’autres stars planétaires.

Après un premier rendez-vous au ras de l’horizon à Noël avec Mercure, Vénus croise maintenant la planète aux anneaux, Saturne. Et c’est une rencontre serrée ! Le 22 janvier après 18h, l’étincelante étoile du Berger se trouve à environ un demi-degré sous Saturne, dont l’éclat est bien plus discret. Ce rapprochement s’apprécie facilement à l’œil nu, mais est aussi splendide aux jumelles ou dans un petit télescope.

Le lendemain 23 janvier, Vénus s’éloigne déjà de Saturne, mais un nouvel acteur entre en scène : la Lune se trouve à gauche des deux planètes. Âgé de seulement deux jours, notre satellite se présente sous la forme d’un fin croissant accompagné de la lumière cendrée. Ce spectacle est de toute beauté à l’œil nu !

Positions de Vénus, de Saturne et de la Lune vers 18h15 (heure de Paris) le 23 janvier 2023. Le cercle bleu a un champ de six degrés typique d’une paire de jumelles 10×50.

À noter : c’est une belle occasion pour les photographes de rechercher un premier-plan esthétique et tenter quelques images… si la météo le permet !