à voir fin février/début mars 2017

Qu'est-ce que la comète Encke ?

La comète Encke est un petit corps de 4,8 km de diamètre en orbite autour du Soleil, dont elle fait le tour en 3,30 ans. L'orbite étant une ellipse, elle passe relativement près du Soleil à 50 millions de km à son périhélie (point de l'orbite le plus proche du Soleil), puis repart beaucoup plus loin, à plus de 600 millions de km, approchant de l'orbite de Jupiter. Lorsqu'elle s'approche du Soleil et de la Terre, tous les 3,30 ans, elle devient intéressante à observer. C'est le cas en février/mars 2017.

Photo Encke par Gerald Rhemann
La comète Encke. Une comète est formée de glace et de poussières. En approchant du Soleil, une comète s'échauffe, se vaporise en partie, et déploie derrière elle une immense queue pouvant mesurer plusieurs millions de km, ce qui lui donne sa forme caractéristique.
crédit: Gerald Rhemann, NASA

Quand l'observer ?

Du 20 février au 5 mars 2017, la comète est en principe suffisamment brillante pour être observée aux jumelles, par bon ciel (préférer un site de campagne sans pollution lumineuse). L'idéal étant la période 27 février-5 mars. Il y a toutefois une difficulté: la comète n'est visible que quelques minutes juste après le coucher du Soleil, avant de se coucher à son tour à l'horizon Ouest ! Il faut donc bien choisir son moment, juste quand le ciel devient assez sombre pour envisager une observation (aux alentours de 19h30 en France métropolitaine). La Lune sera absente jusqu'au 27 février, et donc ne gênera pas les observations. A partir du 28 février, un fin croissant de Lune apparaît au-dessus de l'horizon Ouest: sa lumière n'est pas trop gênante, l'ensemble sera plutôt esthétique avec Vénus et Mars à proximité !

Que voit-on ? avec quel instrument ?

Une comète apparaît en général comme une petite tache floue qui se distingue des étoiles environnantes. Son éclat (magnitude) est difficile à prévoir avec précision. Pour la période 27 février-5 mars, la magnitude devrait passer en dessous de 7,5 environ (selon ce site japonais de référence). C'est suffisant pour repérer la comète parmi les étoiles environnantes, avec une bonne carte (voir plus bas). Rappelons que sous un ciel bien noir, une comète est en général visible:

  • si la magnitude est inférieure à 10: avec des grosses jumelles (de diamètre 50mm ou plus)
  • si la magnitude est inférieure à 9: avec des jumelles moyennes (40mm) ou un easyScope
  • si la magnitude est inférieure à 6: la comète est visible à l'oeil nu (phénomène rare malheureusement)

La queue est parfois visible mais il est rare de bien la voir "en direct", même avec un télescope: en général seules les photos à longue pose permettent de bien la faire ressortir. En revanche il est toujours intéressant d'arriver à "traquer" la comète en suivant son mouvement de jour en jour sur le fond du ciel étoilé: ce mouvement est bien perceptible car la comète se déplace rapidement et elle est très proche de la Terre comparée aux étoiles, infiniment plus lointaines. En outre, elle peut connaître des variations d'éclat assez importantes et déjouer les prévisions: parfois moins brillante que prévu, parfois plus !

Comment repérer la comète Encke ?

Voici les cartes utiles pour repérer à coup sûr la comète (avec un peu de patience!):

  • une carte générale montrant la trajectoire de la comète Encke dans le ciel pendant la période favorable
  • des cartes détaillées conçues pour l'observation aux jumelles jour par jour, disponibles en version imprimable. Tentez de pister la comète jour après jour si la météo le permet !

Carte générale de repérage

Trajectoire de la comète Encke sur la période fin février/début mars

Position de la comète Encke à 19h30 heure de Paris, du 20 février au 5 mars 2017. La comète est observable en tout début de soirée au-dessus de l'horizon Ouest, dans la constellation des Poissons. Cette constellation n'est pas très facile à reconnaître, mais la procimité des planètes Vénus et Mars peut aider au repérage. A partir du 28 février et durant les tout premiers jours de mars, un fin croissant de Lune vient compléter la scène.

Les positions de la Lune et des planètes sont indiquées pour le 28 février 2017. Les positions des planètes varient peu sur la période. En revanche la position de la Lune change nettement d'un jour à l'autre.

La hauteur exacte des astres au-dessus de l'horizon dépend du lieu d'observation (calculs faits pour le centre de la France métropolitaine).

photo jumelles

Des jumelles pour l'astronomie, sélectionnées par Stelvision

Découvrir

Cartes détaillées jour par jour pour une observation aux jumelles

Les cartes sont disponibles en 2 versions:

  • fond bleu pour lecture à l'écran (ci-dessous)
  • fond blanc pour impression (à utiliser sous les étoiles, avec un éclairage rouge pour ne pas s'éblouir)
carte de repérage de la comète Encke
Carte de repérage de la comète Encke, pour la date choisie, à 19h30 heure de Paris. Le cercle bleu indique la zone couverte par vos jumelles (environ 6°). Les étoiles représentées sont visibles à l'oeil nu dans un ciel assez noir (magnitude limite: 5,5). Version imprimable
carte de repérage de la comète Encke
Carte détaillée pour l'observation de la comète Encke, pour la date choisie, à 19h30 heure de Paris. La zone circulaire correspond au champ couvert par vos jumelles (environ 6°). Les étoiles les plus faibles sont en limite de portée de jumelles de 50mm, dans un ciel parfaitement noir (magnitude limite: 10,5). Le symbole indique l'orientation de la queue.
Version imprimable

Découvreurs

Découverte par l'astronome français Pierre Méchain en 1786, cette comète a pour nom officiel 2P/Encke. Voyons pourquoi:

  • 2: car c'est la 2ème comète a avoir été répertoriée (la première étant la comète de Halley)
  • P: car c'est une comète périodique, c'est à dire une comète qui revient régulièrement s'approcher du Soleil et de la Terre
  • Encke: par exception, il ne s'agit pas du découvreur mais de la première personne à avoir déterminé sa trajectoire: en effet, en 1819, l'astronome allemand Johann Franz Encke a fait le rapprochement entre toutes les observations répertoriées auparavant, démontrant qu'il s'agissait du même astre et prédisant son passage suivant.
Photo Johann Franz Encke
Johann Franz Encke
source: Wikimedia, image du domaine public