Retour à la boutique

Monoculaire easyScope 8×42

Prenez, explorez !

Débuter en astronomie avec une lunette ou un télescope peut sembler compliqué : on est déjà un peu perdu dans le ciel étoilé, et en plus il faut savoir régler et pointer son instrument ! Il arrive que le découragement prenne le dessus et que l’instrument finisse au placard… Dommage !

C’est pourquoi on recommande souvent de démarrer avec des jumelles, dont l’utilisation est beaucoup plus simple. Stelvision propose un instrument basé sur le même principe, mais encore plus simple et compact, le monoculaire easyScope :

  • Aucune installation ni réglage compliqué.
  • Des images larges et lumineuses pour une visée facile et des promenades célestes passionnantes (grossissement 8x, diamètre objectif 42 mm, champ 6,2°).
  • Une utilisation à main levée, un trépied non indispensable (compatible pied photo standard).
  • Un œilleton en caoutchouc conçu pour observer à l’abri de la lumière environnante.
  • Une vision non inversée (contrairement à une lunette astronomique), facilitant le pointage.
  • Une construction robuste et étanche aux projections d’eau et un revêtement anti-dérapant.
  • Compact et léger (290 g).
  • Utilisable pour des observations terrestres : nature, sport, spectacles…
  • Des guides Stelvision spécialement conçus pour ce type d’instrument : guide gratuit à télécharger (20 fiches d’observation) ou livre Le Ciel aux jumelles (35 fiches d’observation) vendu séparément ou en pack.

69,90Ajouter au panier

Que puis-je observer avec cet instrument ?

Des amas d’étoiles, des nébuleuses, la Lune, des galaxies, et même des satellites de Jupiter : vous n’imaginez pas tout ce que l’on peut voir avec un instrument aussi compact ! Encore faut-il savoir quoi regarder : c’est pourquoi un guide en ligne est disponible sur notre site. Une version plus complète et imprimable du guide est fournie gratuitement en téléchargement pour tout achat d’un easyScope. Vous pouvez également choisir d’acheter le livre Le Ciel aux jumelles, encore plus complet et pratique (l’achat simultané du livre et du easyScope vous donne droit à une réduction, voir nos packs en bas de page).

Parmi les observations proposées :

  • De grands champs stellaires : easyScope donne accès à plus de 600 000 étoiles, soit 100 fois plus qu’à l’œil nu ! Certaines régions du ciel comme la constellation du Cygne sont particulièrement riches en étoiles et s’y promener par une belle nuit d’été est un vrai régal…
  • Des amas d’étoiles : les Pléiades, l’amas d’Hercule, le double-amas de Persée, l’amas de la Crèche…
  • Des nébuleuses : la nébuleuse d’Orion en hiver, les nébuleuses du Sagittaire en été…
  • La Lune : en l’observant régulièrement et attentivement, vous serez surpris de tous les détails que l’on y perçoit en fonction de ses phases (mers, reliefs, principaux cratères).
  • Les quatre principaux satellites de Jupiter : ils entourent la planète sous la forme de quatre petits points blancs dont la position varie d’un jour à l’autre !
  • Des galaxies : immensément lointaines, à des millions d’années-lumière, certaines sont visibles avec easyScope (M31, M51…).
  • Des comètes : il arrive régulièrement (2 à 3 fois par an) que des comètes deviennent visibles aux jumelles lors de leur passage au plus près de la Terre et du Soleil. Amusez-vous à suivre leurs déplacements parmi les étoiles !

Un grossissement de 8 fois, est-ce suffisant ? Pourquoi ne pas acheter directement un télescope ou une lunette grossissant 200 fois ?

Un grossissement de 8 fois (8x) permet :

  • Un champ de vision large, supérieur à 6° pour easyScope (12 fois la taille de la pleine Lune) ; un tel champ facilite beaucoup la visée et donne de magnifiques vues de grandes étendues de ciel étoilé.
  • Une observation à main levée, sans trépied (un trépied sera utile pour accéder aux plus fins détails comme des cratères sur la Lune).

L’astronomie peut être pratiquée avec tout type de grossissement : à l’œil nu (grossissement 1x), aux jumelles (typiquement entre 7x et 10x), au télescope (entre 50x et 200x le plus souvent). Les forts grossissements sont intéressants pour accéder aux petits détails, notamment sur les planètes. Mais plus on grossit, plus le pointage doit être précis (il faut un pointeur ou un chercheur correctement réglé) et plus l’image est sensible aux tremblements (défauts mécaniques des montures bon marché) et aux dégradations d’image (défauts optiques, mauvaise collimation, turbulence atmosphérique, assombrissement). C’est cela qui décourage parfois les débutants.

Prenez le bon départ en astronomie : fort de vos découvertes avec easyScope, vous pourrez envisager l’achat d’une lunette astronomique ou d’un télescope si vous souhaitez aller plus loin… mais vous garderez toujours votre easyScope à portée de main car vous ne pourrez plus vous en passer !

Le diamètre de 42 mm est-il suffisant ?

Le diamètre de 42 mm procure une bien meilleure luminosité que les 25 mm ou 32 mm des jumelles compactes faites pour être utilisées en plein jour. La combinaison 8×42 (grossissement 8x, diamètre 42 mm) est un bon équilibre puissance/encombrement/prix.

Pourquoi pas des jumelles 10×50 ?

Les passionnés d’astronomie recommandent souvent les jumelles 10×50 avec de bonnes raisons. Mais elles sont plus lourdes et encombrantes : elles restent à la maison ou dans la voiture, on ne les emmène pas en promenade. A vous de choisir :

  • Un easyScope 8×42 pour la simplicité, la compacité et le prix. Il tient dans la poche d’un blouson et n’alourdit pas un sac à dos de randonnée. Pas de réglage d’écartement des yeux, ni de mise au point à faire pour chaque œil. Enfin, il est possible d’observer les deux yeux ouverts avec un œil qui observe directement le ciel et l’autre à travers l’easyScope : cela facilite la visée et procure, grâce aux surprenantes capacités de superposition du cerveau, un étonnant effet de « réalité augmentée » !
  • Des jumelles 10×50 pour la puissance et l’agrément d’observer avec les deux yeux. Le diamètre plus grand de ces jumelles (50 mm) rend les images plus lumineuses et le grossissement un peu plus fort (10x) permet de mieux voir les petits détails (cratères de la Lune, satellite de Jupiter) – à condition de ne pas trop trembler ou d’utiliser un trépied.

Si vous préférez acquérir des jumelles 10×50, nous pouvez choisir notre modèle 10×50 ST2.Jumelles 10x50 ST2 et easyScope Stelvision

Peut-on voir les anneaux de Saturne avec easyScope ?

Pour Saturne, comptez au minimum un grossissement de 40x pour voir les anneaux. Il faut donc un télescope ou une lunette astronomique. Stelvision vous propose par exemple la lunette STELESCOPE 70, simple et d’excellent rapport qualité/prix (ou le télescope STELESCOPE 130, plus complet).

Quel est le niveau de qualité de ce produit ?

La qualité optique est très bonne par rapport aux produits bon marché. Par rapport aux produits haut de gamme vendus plusieurs centaines d’euros, les étoiles subissent une perte de piqué en bord de champ : un phénomène que tous les astronomes amateurs connaissent avec leur matériel, à moins d’engloutir toutes leurs économies dans des optiques d’exception !

Les optiques sont traitées anti-reflets multicouches pour maximiser la transmission de lumière. Le corps en aluminium/magnésium est robuste et étanche aux projections d’eau. Il est rempli à l’azote pour éviter la formation de buée interne.




Pack easyScope + livre Le Ciel aux jumelles

Le monoculaire easyScope et le guide Le Ciel aux jumelles, un bon duo pour commencer à explorer le ciel !

92,80 85,00

Ajouter au panier

Dont éco-participation : 0,00