Les planètes facilement visibles en ce moment

Même si vous n’avez pas de télescope, voici les planètes que vous pouvez repérer à l’œil nu. Suivez-les au fil des mois, elles changent régulièrement de position en fonction des mouvements de la Terre et de leur propre mouvement autour du Soleil.

Vénus

La belle “étoile du Berger” brille d’un très fort éclat quand elle est visible. Elle s’observe jusqu’à la fin 2021 dans le ciel du soir, au-dessus de l’horizon ouest. Plus d’infos

Jupiter

Même si sa période d’observation la plus favorable est passée, la planète Jupiter est toujours observable dès le début de la soirée au sud-est. Elle reste ensuite visible une grande partie de la nuit. Plus d’infos

Saturne

La magnifique planète aux anneaux est visible au dessus de l’horizon sud en début en soirée et est observable une grande partie de la nuit. Plus d’infos

Les autres planètes

Uranus

La troisième plus grosse planète du système solaire est méconnue alors qu’elle est théoriquement accessible à l’œil nu ! Elle s’observe dans de bonnes conditions jusqu’en avril 2022.

Neptune

La lointaine planète gazeuse peut s’observer jusqu’en février 2022 dans de bonnes conditions. Et si vous tentiez de la repérer ?

Retrouvez des informations sur les planètes visibles aux autres moments de l’année sur notre page spéciale Planètes et comètes.

Les étoiles

Les étoiles et constellations remarquables de l’automne

Repérez-les sur notre carte du ciel en ligne, elles sont caractéristiques des soirées d’automne et sont pour la plupart visibles même en pleine ville : Véga dans la petite constellation de la Lyre, Deneb dans le Cygne et Altaïr dans l’Aigle. À noter que Véga, Deneb et Altaïr forment un grand triangle connu sous le nom de Triangle d’été qui culmine haut dans le ciel d’été mais qui reste bien visible en automne en début de soirée, côté sud-ouest. Les constellations de Pégase et d’Andromède montent très haut dans le ciel d’automne. Ensemble, elles forment une sorte de grosse casserole qui rappelle un peu la forme de la Grande Ourse. Quant à Capella dans le Cocher et Aldébaran dans le Taureau, étoiles typiques du ciel d’hiver, elles sont déjà visibles au-dessus de l’horizon est dès le début de soirée.

L’étoile Polaire

Elle n’est pas très brillante et pourtant elle est très célèbre ! Parce qu’elle nous indique fidèlement le nord pendant toute l’année, et qu’elle est très facile à repérer.  Plus d’infos

Les curiosités du ciel profond

Quelques exemples d’observations simples à faire cet automne

Avec un petit télescope ou même de simples jumelles, on peut facilement repérer la galaxie d’Andromède M31 : cet objet immensément lointain (2,9 millions d’années-lumière) est même visible à l’œil nu par bon ciel noir. Cherchez aussi Epsilon de la Lyre, qui se révèle être une charmante étoile double avec une paire de jumelles et devient même quadruple observée au télescope ! M13 l’amas d’Hercule est un célèbre amas globulaire également visible aux jumelles même s’il ne se révèle pleinement qu’au télescope. Enfin, pensez à scruter aux jumelles la Voie Lactée et la région du Cygne très riche en étoiles.

La Lune

La visibilité de la Lune change chaque jour

Entre la nouvelle lune et la pleine lune, on dit que la Lune est croissante : elle est visible l’après-midi et le soir. Autour de la pleine lune, notre satellite est visible toute la nuit. Entre la pleine lune et la nouvelle lune, on dit que la Lune est décroissante : elle est visible en deuxième partie de nuit et le matin.

Pour faire de belles observations de la Lune

La Lune, c’est une infinité de découvertes ! Elle s’observe autant à l’œil nu qu’aux jumelles et bien sûr, avec une lunette astronomique ou un télescope. Voici quelques outils pour faciliter son exploration.

Le Soleil

Photo du Soleil avec taches solaires et protubérances. Image Eric Brotons.

Pour peu que l’on prenne les précautions nécessaires pour une observation en sécurité, l’observation de notre étoile peut s’avérer passionnante, surtout quand son activité magnétique se révèle par la présence de taches ou de facules. Après plusieurs années de calme, le nouveau cycle du Soleil a commencé en 2020 et sa surface montre à nouveau des taches régulièrement.