Le Petit Renard
été, automne
facile
À observer sous un ciel noir ou peu pollué

Avec ses dimensions généreuses et sa forme originale, M27 est la star des nébuleuses planétaires boréales. Cette relique d’étoile, bulle de gaz expulsée il y a quelques milliers d’années, est assez lumineuse. Ses contours ont inspiré ses noms de Dumbbell (le battant de cloche en anglais), des Haltères, du Sablier ou encore du Trognon de pomme, notre préféré. Et vous, lequel retenez-vous ?

Photo de la nébuleuse M27
Sur cette photographie de M27 qui révèle des couleurs inaccessibles en observation visuelle, la partie la plus brillante se dessine en rouge tandis que les lobes plus diffus apparaissent en bleu. Photo : François Monnier

Repérage

M27 se trouve dans la discrète constellation du Petit Renard, mais il est plus simple de partir de la constellation de la Flèche dont les deux étoiles centrales montrent la direction vers l’étoile 14 Petit Renard (magnitude 5,7) : celle-ci est à moins de 0,5° au nord de notre cible. Un quadrilatère d’étoiles visible à l’œil nu (ci-dessous en jaune) chapeautant la zone aide à la localisation.

Repérage de la zone où se situe M27 avec la méthode pour localiser la nébuleuse à partir de la constellation de la Flèche. Les cercles bleus représentent des champs de 4° (typique d’un chercheur) et 2° (champ typique d’un pointeur à mire circulaire).

Observation

Avec 60 mm de diamètre et un grossissement de 30 fois, la partie brillante de M27 est bien repérable avec sa forme de trognon. À 80 fois, on repère une zone un peu plus brillante à chaque extrémité. À ce diamètre, c’est donc déjà un bel objet.

Repérage aux instruments de M27 dans le Petit Renard. Les cercles bleus représentent des champs de 4° (typique d’un chercheur) et 2° (champ d’un oculaire classique grossissant 25 à 30 fois).

À 130 mm de diamètre et à 30 fois, on devine deux lobes diffus qui complètent le trognon et reconstituent la pomme. L’ensemble devient vraiment lumineux à 80 fois avec des bords bien définis, mais les deux nodosités de la partie brillante restent les seuls détails de structure visibles.

À 200 mm de diamètre et un grossissement de 80 fois, la nébuleuse planétaire est déjà remarquable tant elle est brillante. Dans les parties mangées du trognon, les deux lobes diffus s’allongent et leur limite est difficile à définir. À 200 fois, une étoile apparaît au bord ouest du trognon, tandis que l’étoile centrale devient accessible en vision décalée. D’autres détails sont décelables dans la partie la plus brillante de la nébuleuse, et ils sont encore plus nombreux lorsque le diamètre instrumental augmente ou que l’on utilise un filtre UHC !

DimensionsMagnitudeDistanceTaille apparente
M27 3 al 7.3 1 200 al 8’ x 5,8’

 Le livre pour aller plus loin 

Édité par Stelvision, Le Ciel au télescope est un guide pratique de référence pour observer le ciel avec un télescope ou une lunette. Il comprend de nombreux conseils pour les débutants et 75 fiches d'observation.
Découvrir

couverture livre Le Ciel au télescope