Image de la nébuleuse planétaire M27 dans le Petit Renard.
Sur cette photographie de M27 qui révèle des couleurs inaccessibles en observation visuelle, la partie la plus brillante se dessine en rouge tandis que les lobes plus diffus apparaissent en bleu.
Photo : François Monnier
été, automne
Petit Renard
facile
A observer sous un ciel noir ou peu pollué

Avec ses dimensions généreuses et ses contours amusants, M27 est la star des nébuleuses planétaires. Cette relique d’étoile, une bulle de gaz expulsée il y a 20 000 à 30 000 ans, est particulièrement brillante et simple à trouver. Sa forme a inspiré ses surnoms de Dumbell (le battant de cloche), de l’Haltère ou encore du Trognon de pomme.

Repérage

M27 se trouve dans la discrète constellation du Petit Renard. Mais pour repérer la nébuleuse, mieux vaut partir de la constellation de la Flèche dont le doublet central pointe vers une étoile de magnitude 5,7 toute proche de M27.

Carte de repérage de la zone où se situe M27.
Repérage de la zone où se situe M27 avec la méthode pour localiser la nébuleuse à partir de la constellation de la Flèche. La mire rouge correspond à celle d’un pointeur Telrad (cercles concentriques de 4, 2 et 0,5°).

Ce duo étoile-nébuleuse est chapeauté par un quadrilatère stellaire qui facilite la localisation.

Carte de repérage de la zone où se situe M27.
Repérage aux instruments de M27.

Observation

Avec 60 mm de diamètre et un grossissement de 30 fois, la partie brillante de M27 est bien repérable avec sa forme de trognon. A 80 fois, on repère une nodosité un peu plus brillante à chaque extrémité.

A 130 mm de diamètre, un grossissement de 30 fois fait apparaître deux lobes diffus qui complètent le trognon et reconstituent la pomme. L’ensemble devient vraiment lumineux à 90 fois avec des bords bien définis, mais les deux nodosités de la partie brillante restent les seuls détails de structure visibles.

A 200 mm de diamètre et un grossissement de 80 fois, la nébuleuse planétaire devient spectaculaire tant elle est brillante. Les deux lobes s’allongent et n’ont pas réellement de limite définie. A 200 fois, une étoile apparaît en périphérie et de nouveaux détails de structure dans la partie centrale. Il est également possible de voir l’étoile à l’origine de la nébuleuse en vision indirecte, de façon intermittente. L’utilisation d’un filtre de type UHC ou OIII renforce encore tous ces détails. Bien que déjà très intéressant aux diamètres décrits, ajoutons que dans de plus grands instruments, le spectacle devient grandiose !

  Taille apparente Magnitude Dimensions Distance
M27 8’ x 4’ 7,3 2,5 al 1 000 al

D’autres idées d’observation dans notre rubrique Ciel profond.