Une éclipse partielle de Soleil est visible en Europe et sur le nord-est de l’Afrique le mardi 25 octobre 2022. Voici tous les horaires et nos conseils pour profiter en sécurité de ce spectacle rare observable par tous !

La dernière éclipse de Soleil visible en France a eu lieu le 10 juin 2021. Image : Louis Rouxel – Concours photo Stelvision

Le 25 octobre 2022, la Lune a rendez-vous avec notre étoile : une éclipse partielle de Soleil se produit sur l’Europe, le nord-est de l’Afrique et l’ouest du continent asiatique. Plutôt rare et toujours spectaculaire, ne manquez pas ce spectacle qui se déroule en milieu de journée pour l’Europe et l’Afrique !

Qu’est-ce qu’une éclipse partielle de Soleil ?

Une éclipse de Soleil a lieu lorsque la Lune passe entre la Terre et le Soleil. Si l’alignement est parfait, l’éclipse est totale (ou annulaire lorsque la Lune est un peu trop éloignée de la Terre). Sinon, lorsque la Lune passe un peu au-dessus ou au-dessous de l’alignement Terre-Soleil, on assiste à une éclipse partielle de Soleil. C’est cette dernière configuration qui se produit le 25 octobre 2022.

Schéma montrant le principe d'une éclipse partielle de Soleil, avec un alignement Terre Lune Soleil imparfait. En bas, la légende indique les différents types d'ombres générés par la Lune et la zone où l'éclipse partielle de Soleil est visible sur Terre.
Les distances et les proportions entre les astres ne sont pas respectées.

Pour en savoir davantage sur les différents types d’éclipses de Soleil, lisez notre dossier complet.

L’éclipse du 25 octobre 2022 : visible en France, en Europe et en Afrique du nord

L’éclipse partielle de Soleil du 25 octobre 2022 débute au lever du Soleil entre le Groenland et l’Islande. Elle progresse ensuite en direction de l’Europe pour la concerner presque entièrement : seuls le Portugal et le sud de l’Espagne ne profiteront pas du spectacle. Le phénomène se poursuit ensuite sur la partie ouest de la Russie, mais aussi tous les pays du Moyen-Orient et termine sa course au coucher du Soleil en Inde, sur l’ouest de la Chine et le centre de la Russie.

En Europe, le Soleil sera masqué d’autant plus par la Lune que l’observateur se trouvera à une latitude élevée et vers l’est. Ainsi en France, la Lune ne masquera que 2,8 % de la surface du Soleil à Biarritz alors qu’à Strasbourg, la surface couverte sera de 19 %. Dans le nord des pays scandinaves, l’occultation du Soleil atteindra jusqu’à 60 %.

Carte montrant les croissants de Soleil visibles le 25 octobre 2022 pour différentes villes de France. Les croissants sont placés sur une carte de France. La limite sud de visibilité de l'éclipse est représentée par une ligne rouge passant au centre de l'Espagne.
Aspect du Soleil au maximum de l’éclipse partielle du 25 octobre 2022 pour quelques villes de France, de Belgique et de Suisse. D’après le logiciel Stellarium, carte freepik.

En Afrique du nord, l’extrême nord-est de l’Algérie et la Tunisie sont les seul pays francophones à profiter de cette éclipse. Alger ne verra qu’une minuscule échancrure apparaître sur le Soleil, alors qu’à Tunis, un peu plus de 6 % du Soleil disparaîtra.

À quelle heure peut-on voir l’éclipse en France et ailleurs ?

De manière générale, une éclipse partielle de Soleil est assez longue, sauf si on se trouve à la limite de sa zone de visibilité. Le 25 octobre 2022 en France, la région de Biarritz est la moins favorisée mais l’éclipse y dure quand même environ une heure. Et c’est aux environs de Strasbourg que le phénomène laisse le plus de temps aux observateurs, presque deux heures.

Les observateurs de Belgique pourront également profiter durant environ deux heures de cette éclipse. En Suisse, avec un phénomène étalé sur environ 1h40, le temps d’observation est également confortable. Enfin en Afrique du nord, le temps d’observation est supérieur à une heure pour la Tunisie, mais de seulement une demi-heure pour l’Algérie.

Si vous ne pouvez pas observer très longtemps, privilégiez les alentours du maximum de l’éclipse car c’est le moment où le Soleil est le plus masqué par la Lune.

Bien que très partielle, cette éclipse est intéressante en Europe de l’ouest car elle se produit en milieu de journée, lorsque le Soleil est au plus haut dans le ciel. Un bon point car par ailleurs, il faudra composer avec la météorologie incertaine d’un mois d’octobre… Le tableau ci-dessous donne les horaires précis de début, maximum et fin pour les principales villes françaises et francophones. Si le ciel est dégagé, la pause de midi permettra aux curieux de lever les yeux pour admirer le phénomène.

Villedébut de l’éclipsemaximum de l’éclipsefin de l’éclipsesurface maximum du Soleil éclipsé
Brest11h1611h5512h366,5 %
Bordeaux11h2412h0112h405,2 %
Biarritz11h3012h0112h332,8 %
Paris11h1212h0212h5413,7 %
Dunkerque11h0912h0212h5617 %
Lyon11h1812h0712h5911,8 %
Perpignan11h2712h0712h485,7 %
Strasbourg11h1312h0913h0719,5 %
Nice11h2212h1213h0411,7 %
Bruxelles
(Belgique)
11h0912h0413h0118,9 %
Genève
(Suisse)
11h1712h0913h0214 %
Alger (Algérie)11h5712h1312h290,3 %
Tunis (Tunisie)11h4112h2413h086,1 %
Horaires de l’éclipse du 25 octobre 2022 pour quelques villes francophones où l’éclipse est visible (heure locales). Données issues du site de l’IMCCE.

Que faut-il voir pendant l’éclipse ?

Le plus facile est d’observer la progression du disque lunaire devant celui du Soleil. Un coup d’œil toutes les dix minutes permet de la constater sans aucune difficulté.

Suivant le pourcentage d’occultation du Soleil par la Lune, une éclipse partielle est plus ou moins spectaculaire. Ainsi, les habitants de Biarritz qui n’ont que 2,8 % d’occultation du Soleil ne verront qu’une petite échancrure sur son bord nord. À Dunkerque ou depuis Strasbourg, le disque solaire sera plus franchement rogné et la vision vraiment curieuse à constater.

Photomontage montrant une succession de photos prises pendant l'éclipse du 10 juin 2021. On voit des croissants de Soleil de différents aspects, dans l'ordre chronologique du déroulement de l'éclipse.
Cette image montre en sept étapes la progression de la Lune devant le Soleil lors de l’éclipse partielle du 10 juin 2021, dans le nord de la France. Image : Éric Brotons – Concours photo Stelvision

Comment observer l’éclipse ?

Pour observer une éclipse de Soleil, le plus important est de protéger vos yeux afin de ne pas les abîmer. À cette fin, il faut utiliser un système filtrant spécialement adapté, qui peut se présenter sous plusieurs formes :

Lunettes filtrantes Baader Planetarium pour observer l’éclipse de Soleil.
  • pour l’observation sans instrument, une paire de lunettes “spéciales éclipse” est très efficace et peu onéreuse. Facile à emporter, c’est l’outil idéal pour observer en groupe ou lorsqu’on ne peut pas utiliser de matériel d’astronomie. Veillez toutefois à ce que la partie filtrante des lunettes soit en parfait état (non pliée, non rayée, sans trou) pour observer en toute sécurité ;
Filtre solaire Baader Astrosolar permettant de voir une éclipse de Soleil à travers un télescope.
  • si vous disposez d’une paire de jumelles, d’une lunette astronomique ou d’un télescope, il faut absolument équiper l’instrument de filtres spéciaux à placer à l’avant de l’optique pour ne pas vous abîmer les yeux. Ce sont les mêmes que ceux utilisés pour l’observation du Soleil en dehors des éclipses.
Un carton percé d’un permet d’obtenir sur une feuille blanche la projection du Soleil éclipsé. Photo : Eugene Kim

Enfin, si vous n’avez ni paires de lunettes, ni filtre pour votre instrument, rien n’est perdu car on peut observer une éclipse de Soleil très facilement de façon indirecte. Il suffit de disposer de n’importe quel objet disposant d’un ou plusieurs trous de quelques millimètres de diamètre : un carton au format A4 percé d’un trou au centre convient, mais vous pouvez aussi utiliser une passoire ou une écumoire ! Présentez l’objet en question face au Soleil éclipsé et observez l’image qui se forme par terre à l’endroit où sa lumière passe par le trou. Avec une passoire ou une écumoire, vous obtenez alors des dizaines de petits soleils éclipsés ! C’est une activité amusante à faire en famille ou dans la cour d’une école.