La période hivernale est propice à l’observation des étoiles filantes, notamment grâce à l’essaim d’étoiles filantes des Léonides dont le maximum d’activité se produit durant la deuxième quinzaine de novembre.

Image montrant deux adultes et deux enfants allongés dans l'herbe, qui regardent le ciel nocturne où passent des étoiles filantes.
L’observation des étoiles filantes peut se faire seul ou à plusieurs et cela, très facilement ! D’après une image de bilanol – stock.adobe.com

Les étoiles filantes sont des phénomènes lumineux fugaces visibles à l’œil nu et toujours appréciés des curieux du ciel nocturne. D’ailleurs, vous connaissez sans doute les étoiles filantes des Perséides qui s’observent durant les douces nuits du mois d’août. Mais il y a aussi d’autres périodes propices pour l’observation de ces flèches lumineuses ! Ainsi, les deux derniers mois de l’année se révèlent particulièrement intéressants, avec deux essaims d’étoiles filantes majeurs : les Léonides et les Géminides. Découvrons ici celui des Léonides, dont le maximum d’activité se produit durant la deuxième quinzaine de novembre.

Quelles sont les nuits propices pour voir les étoiles filantes des Léonides ?

Les étoiles filantes des Léonides apparaissent chaque année entre le 6 et le 30 novembre, avec une période plus intense entre le 14 et le 21 novembre. Ce sont des étoiles filantes plutôt rapides, de l’ordre de 70 kilomètres par seconde et dont l’origine apparente (le radiant) se trouve dans la constellation du Lion. En 2022, le maximum d’activité des Léonides est prévu dans la nuit du 17 au 18 novembre par les scientifiques de l’IMO (International meteor organisation), mais plusieurs pics secondaires devraient aussi se produire les nuits suivantes. Habituellement, environ 10 à 15 étoiles filantes sont visibles par heure au moment des pics, cependant les Léonides sont parfois plus intenses. Ainsi, les scientifiques n’excluent pas qu’en 2022, le pic secondaire du 19 novembre puisse avoir une intensité jusqu’à 200 étoiles filantes par heure !

Comment voir les étoiles filantes des Léonides ?

Plus le ciel est noir et plus il est facile de voir des étoiles filantes. Pour maximiser ses chances, il faut donc choisir un lieu d’observation avec le moins de pollution lumineuse possible, et préférer des moments de la nuit où il n’y a pas de Lune.

En 2022, la Lune n’est que modérément gênante, surtout en deuxième partie de nuit. Son dernier quartier se produit le 16 novembre alors qu’elle se trouve près de la tête du Lion, mais elle s’éloigne progressivement les nuits suivantes de la constellation d’où semblent provenir les Léonides, tout en se levant de plus en plus tard et en arborant un croissant de plus en plus fin. Si vous observez les Léonides alors que la Lune est présente, il faut la masquer derrière un mur ou un arbre et tourner le dos à la constellation du Lion pour se concentrer sur les apparitions des étoiles filantes plus éloignées.

Illustration montrant, sur une photo montrant la totalité du ciel nocturne, que les étoiles filantes des Léonides semblent toutes provenir d'un seul endroit situé dans
Les étoiles filantes des Léonides semblent toutes provenir de la constellation du Lion. Illustration : C. Souplet/Stelvision

Voici les deux meilleurs moments pour observer les Léonides en 2022 :

  • si vous souhaitez assister au pic principal dans la nuit du 17 au 18 novembre 2022 (maximum vers minuit heure de Paris), observez en première partie de nuit et jusqu’à ce que la Lune soit trop haute et gênante (elle se lève vers 1h15) ; notez qu’un pic secondaire d’activité est prévu le 18 novembre 2022 vers 8h heure de Paris ;
  • si vous souhaitez voir le pic secondaire du 19 novembre 2022 (maximum vers 7h heure de Paris) qui pourrait atteindre 200 étoiles filantes par heure, commencez l’observation dès minuit, alors que la Lune est encore couchée. Notre satellite se lève ensuite vers 2h30 mais sous la forme d’un croissant qui ne devrait pas être trop gênant. Si vous le pouvez, prolongez l’observation jusqu’à la fin de la nuit noire, vers 6h30-7h, au moment du maximum.

À l’origine des Léonides : la comète 55P/Tempel-Tuttle

Les étoiles filantes des Léonides sont issues des traînées de poussière laissées par la comète 55P/Tempel-Tuttle à chaque fois qu’elle s’approche du Soleil. La Terre traverse ces traînées tous les ans à la mi-novembre.

Le dernier passage de la comète 55P/Tempel-Tuttle au plus près du Soleil date de 1998. Cette comète a une période de révolution autour du Soleil de 33 ans et il existe donc de multiples traînées de poussière laissées par ses passages successifs. Les scientifiques parviennent à dater la position de ces zones et à quel passage de la comète elles correspondent. Ainsi, le maximum du 17 novembre 2022 est attribué au dernier passage de la comète en 1998, le pic secondaire du 19 novembre 2022 à celui de 1733, et celui du 18 novembre 2022 (vers 7h, heure de Paris) à son passage en 1600.

Par le passé, les étoiles filantes des Léonides ont été à l’origine de pluies spectaculaires, en général les années suivant le passage au plus près du Soleil de la comète 55P/Tempel-Tuttle. Cela a été le cas en 1999 ou en 1966, mais aussi à des dates plus anciennes comme 1833 ou 1866. Plusieurs illustrations attestent de ces événements qui ont marqué les esprits.

Deux gravures du 19e siècle mises côte à côte montrant les milliers d'étoiles filantes vues lors des Léonides 1833 et 1866. A gauche, la pluie se déroule au dessus d'une cascade et à droite, au dessus d'un village avec des observateurs.
Illustrations des pluies d’étoiles filantes des Léonides en 1833 (à droite) et 1866 (à gauche). Auteurs inconnus

Le prochain passage de la comète 55P/Tempel-Tuttle près du Soleil aura lieu en mai 2031, de spectaculaires pluies avec des milliers d’étoiles filantes des Léonides pourraient donc se produire ensuite.