Les Nuits des étoiles 2022 ont lieu les 5, 6 et 7 août. Nos infos et conseils pour en profiter pleinement, grâce aux animations publiques, ou alors chez soi !

Les Nuits des étoiles sont une occasion unique de découvrir le ciel avec l’aide d’animateurs passionnés. Photo : Carine Souplet

Que vous soyez un habitué du ciel, un débutant friand d’explications et de nouvelles expériences ou un curieux n’ayant jamais observé, ne ratez pas les Nuits des étoiles qui vous permettront de de découvrir les merveilles du ciel d’été entourés de passionnés !

Quand se déroulent les Nuits des étoiles 2022 ?

Les Nuits des étoiles ont lieu les 5, 6 et 7 août 2022. Des dates idéales pour admirer la Lune en début de nuit, puis Saturne, Jupiter, nébuleuses et galaxies un peu plus tard. Le thème retenu par L’Association française d’astronomie (AFA), organisatrice de cet événement depuis plus de 30 ans, est celui de l’exploration, à l’heure où le retour à la Lune se concrétise avec Artémis, mais aussi parce que des projets de l’exploration de Mars se profilent.

Que verra-t-on dans le ciel ?

Est-ce une bonne occasion pour voir beaucoup d’étoiles filantes ?

Le 13 août 2015, quelques étoiles filantes des Perséides traversent la constellation du Taureau. La trainée la plus lumineuse est celle d’un satellite Iridium. Photo : Didier Auberget – Concours photo Stelvision n°18

La période des étoiles filantes des Perséides commence théoriquement dès le 25 juillet. Avec un peu de chance, vous verrez quelques étoiles filantes au cours des Nuits des étoiles, surtout après le coucher de la Lune en deuxième partie de nuit. Profitez d’ailleurs des Nuits des étoiles pour les voir, car malheureusement, le maximum 2022 des Perséides a lieu en même temps que la pleine Lune, le 12 août : la luminosité de notre satellite masquera les étoiles filantes les plus faiblement visibles.

En début de nuit : la Lune en vedette

La présence de la Lune en quartier en première partie de soirée est évidemment une belle occasion à saisir pour explorer sa surface : cratères, mers et montagnes y offrent une variété incroyable d’observations ! Cela tombe bien car la luminosité de la Lune est gênante pour voir les objets plus faiblement lumineux tels que les galaxies et les nébuleuses. Mais il est quand même possible de repérer les constellations les plus brillantes en attendant que notre satellite passe derrière l’horizon.

La Lune est un sujet d’observation passionnant et spectaculaire ! Photo : Antoine Guérin – Concours photo Stelvision n°34

À partir de minuit, à l’œil nu : Les étoiles du ciel d’été et la Voie Lactée

Une fois la Lune proche de l’horizon ouest ou disparue du ciel, place à l’exploration approfondie de la voûte étoilée ! Repérez d’abord le beau Triangle d’été formé par trois des plus brillantes étoiles du ciel : Véga, Deneb, Altaïr. Essayez de reconnaître les constellations qui s’y rattachent à l’aide d’une carte du ciel. Par exemple, Deneb fait partie de la constellation du Cygne, qui est facile à reconnaître avec sa forme de croix. Lorsque le ciel est bien noir (il faut attendre au moins minuit et la disparition de la Lune), localisez aussi la Voie Lactée qui se déploie d’un bout à l’autre du ciel.

Photo montrant la Voie lactée d'été qui s'élève à la verticale dans le ciel, avec un buron en premier plan (Aveyron).
Les Nuits des étoiles ont lieu au cœur de l’été, le moment idéal pour admirer un beau ciel étoilé traversé par la Voie Lactée, comme ici devant un buron en Aveyron. Photo : Sébastien Gozé – Concours photo Stelvision

Avec un télescope : planètes et ciel profond

Pour les couche-tard, passé minuit, il est possible de voir deux planètes majeures à l’est. Pour les heureux possesseurs de télescopes – ou si vous vous rendez sur un lieu d’animation qui en propose – Saturne et Jupiter sont de magnifiques planètes à observer. Saturne, plus haute dans le ciel que Jupiter, devrait sans doute être la planète offrant les plus belles images au télescope.

La suite après cette annonce

Profitez aussi de quelques curiosités telles que l’amas d’Hercule ou encore certains objets décrits dans notre Randonnée céleste dans le Triangle d’été. Ces merveilles cosmiques font partie de ce que l’on appelle le ciel profond, à des distances immensément lointaines de notre planète Terre ; elles nécessitent un ciel bien noir pour être appréciées. Nous détaillons toutes ces merveilles dans notre guide Le Ciel au télescope.

Et avec des jumelles ?

On l’ignore souvent, mais les jumelles permettent de merveilleuses balades dans les étoiles et même de débusquer certains objets du ciel profond. Consultez notre guide en ligne d’observation spécial jumelles pour apprendre à pointer quelques beaux objets ou bien, plus complet, notre ouvrage Le Ciel aux jumelles.

Où faut-il aller pour profiter des Nuits des étoiles ?

Des soirées sont organisées dans de nombreux endroits en France ainsi qu’en Belgique et en Algérie : sur le site de l’AFA, vous pouvez consulter la carte des lieux participants, dont l’animation est le plus souvent assurée gratuitement par les clubs d’astronomie locaux. L’idéal est de trouver un lieu disposant d’un ciel de qualité, loin de toute pollution lumineuse. Mais sachez qu’on peut aussi faire quelques observations intéressantes en pleine ville, notamment cette année en direction de la Lune.

Si vous avez le choix entre plusieurs animations organisées près de chez vous, renseignez-vous sur le programme proposé. En général, celui-ci comprend une découverte du ciel guidée par des astronomes amateurs en soirée ; mais il peut y avoir aussi des exposés, conférences, ateliers… y compris en pleine journée !

Vous ne trouvez aucune animation près de chez vous ? Alors peut-être pourriez-vous organiser votre propre soirée depuis votre jardin ou dans les environs ? Si possible, invitez des proches pour partager vos observations.

Que faut-il amener pour apprécier cet événement ?

Si vous avez vos propres jumelles, n’hésitez pas à les amener : les animateurs pourront vous aider à trouver quelques jolis objets dans le ciel. Il est également conseillé de se munir d’une carte du ciel imprimée et d’une lampe de poche à éclairage rouge : cette solution est plus confortable qu’une consultation de carte du ciel sur téléphone car l’écran de téléphone est petit et éblouissant. Et bien sûr prévoyez des vêtements chauds, car même en cette période les nuits peuvent être fraîches !

Les Nuits des étoiles, qu’est-ce que c’est ?

Concept créé en 1991 par l’Association française d’astronomie (AFA), les premières éditions des Nuits des étoiles se déroulaient sur une soirée au moment du maximum d’activité de la pluie d’étoiles filantes des Perséides (le 12 août). On parlait à l’époque de “Nuit des étoiles filantes”. Dorénavant, l’événement n’est plus calé sur un événement céleste précis ; il est même programmé durant trois soirées consécutives.

Animées dès la première édition par des centaines de bénévoles issus de clubs d’astronomie, associations de médiation scientifique ou lieux touristiques, les Nuits des étoiles sont une occasion parfaite pour découvrir le ciel en compagnie d’animateurs ravis de jouer aux montreurs d’étoiles. Chaque année, des dizaines de milliers de participants profitent de ces animations gratuites : n’hésitez pas à en faire partie vous aussi !